KARSTODYSSEE

Objectif

drapeau-royaume-uni-icone-7511-48 Nous pouvons lire notre futur climatique dans les grottes de Méditerranée grâce aux données qu’elles renferment.

La mission KARSTODYSSEE cherche à mieux comprendre comment le réchauffement climatique fait varier le niveau des mers, afin de préparer les populations littorales à de nécessaires changements.

drone

Le drone dans la rade de Villefranche

C’est dans les grottes des côtes de Méditerranée que le projet Karstodyssée s’attache à étudier les niveaux de la mer liés au réchauffement climatique. En effet, il y a 125 000 ans, à une époque où l’industrie humaine se résumait à la taille du silex, le réchauffement climatique a déjà fait monter la mer. L’étude des anciennes plages déposées dans les grottes montre que l’eau était plus haut qu’aujourd’hui. Principaux responsables : le soleil, les océans et les volcans.

Les traces de perforations de moules, sable, coquillages et coraux qui prouvent la présence d’anciens rivages, ont été naturellement protégées de l’érosion dans les grottes, ce qui a permis leur préservation. Les premières données, collectées dans la région niçoise, montrent que le niveau marin a atteint environ 26 m au dessus du niveau actuel. Elles suggèrent des vitesses de montée de l’eau dépassant 2 cm par an.

Grâce à une meilleure connaissance de ces mécanismes naturels, décryptés par une équipe pluridisciplinaire et internationale, il sera plus facile de s’adapter à cette évolution irrémédiable.

ancien niveau marin grotte marine

Perforations de moules lithophages à Roquebrune