Mon engagement

UN TERRIBLE CONSTAT

Une dette abyssale

Aujourd’hui,  avec la complicité de votre élu actuel, notre ville et les communes voisines sont prises en otage pour construire une métropole dont la dette vertigineuse atteint aujourd’hui 1,5  MILLIARD d’euros, dont plus de 500 MILLIONS pour Nice. C’est pour chacun d’entre vous une dette de 5000 euros qu’il faudra un jour rembourser, en plus de nos impôts.  Notre patrimoine est bradé ou détruit : la gare du Sud est  cédée pour construire de nouvelles grandes surfaces participant à la mort du petit commerce, le stade de foot est concédé à un groupe privé avec un contrat sulfureux, tandis que le stade du Ray sera détruit. L’attentat de la Promenade est utilisé comme nouveau prétexte pour lancer un coûteux chantier de sécurisation dont l’utilité est douteuse car, comme le montre à nouveau l’attentat de Manchester, le terrorisme est partout, insaisissable, imprévisible et se moque des barrières et caméras dont notre maire est le seul à s’enorgueillir.

A l’heure actuelle nous sommes endettés pour 15 ans. Ce n’est qu’un début avec le tram-métro qui va couter plus d’un milliard de plus.

La mise en danger des habitants

Mais il y a pire. Ces travaux mettent en péril les Niçois.  L’immeuble de la rue de Foresta s’est affaissé, obligeant de paisibles retraités à vendre leurs appartements.

Des immeubles du boulevard Dubouchage se sont fissurés.

Le boulevard Victor Hugo s’est effondré lorsque le tunnelier a traversé une zone dangereuse et on ne connait toujours pas la cause de l’effondrement. Il est probable qu’il s’agisse de la traversée d’un paléofontis par le tunnelier.  La réalisation de sondages profonds suggère en effet que le problème géologique rencontré se situe en dessous de l’ouvrage ce qui pourrait le mettre en péril sur le long terme.

Dans la vallée du Var,  une vieille dame n’a pas survécu au chagrin de voir sa maison assiégée puis rasée dans le cadre de l’OIN – Ecovallée qui bétonne la plaine du Var, détruit les terres agricoles et menace nos ressources en eau.

Ce sont  les conséquences du système Estrosi.

Alors face à tout ça, on ne peut pas rester les bras croisés.  Comme d’autres niçois de tous bords, je suis monté au créneau plusieurs fois.  Aujourd’hui je vous propose de le faire durablement en devenant votre député pour préserver nos valeurs et notre culture, tout en participant  à la reconstruction de la France.

UNE ACTION POUR LA FRANCE

Grâce à internet, un formidable élan de renouveau démocratique est actuellement en cours. Cependant les promesses du président Macron de s’ouvrir à la société civile et les actions de son gouvernement doivent être analysées et critiquées.

La droite et la gauche se reconstituent. Après les législatives, de nouveaux rapports de force apparaîtront.  Nul ne peut dire aujourd’hui si  le président pourra compter sur une majorité ou si l’on s’orientera vers une cohabitation. Il est probable qu’un nouveau gouvernement sera constitué, différent de l’actuel. Ce n’est qu’à ce moment que le flou qui entoure le programme Macron pourra se dissiper.

Ses actions pourront alors être validées ou rejetées selon les cas, sans esprit partisan, mais pour conserver une France forte dans une Europe protectrice qu’il faut aujourd’hui repenser pour qu’elle réponde à nos besoins de justice sociale, de sécurité et d’épanouissement de l’individu et des petites entreprises.

UNE ACTION POUR L’ENVIRONNEMENT

Enfin il y a le débat primordial sur l’environnement que nous laisserons à nos enfants, sur la protection de la biodiversité et sur l’adaptation au changement climatique auquel nous devons participer. La mer va monter rapidement et il faut s’y préparer. Avec la mission Karstodysée j’ai débuté ce chantier. Dans le cadre de mes activités de consultant j’ai œuvré pour la protection des ressources en eau. Continuons ensemble ces travaux.